La naissance et l'Histoire 
du
Lombez Samatan Club

1 La naissance du LSC

Nous sommes dans les années 1919/1920, la France a payé un lourd tribu à la Grande Guerre, chaque ville, chaque village, chaque famille compte ses disparus, mais renaît inexorablement dans le printemps de la vie nouvelle. Toute la force de cette jeunesse enthousiaste n’est pas de trop pour relever le pays. Elle se retrousse magnifiquement les manches, et goûte également aux loisirs (rares…) mais bien réels des Dimanches de paix. Le rugby avait traversé la Manche depuis peu, on ne saura probablement jamais, qui, le premier, amena un ballon de rugby dans nos village de Samatan et Lombez, ce n’était d’ailleurs peut être, qu’un simple haillon serré dans des liens, et de forme…ovale !
Ce sport pourtant si « British », paraissait bien convenir à cette jeunesse impétueuse, et on se mis à « tripoter » l’ovale sur les bords de Save . Certains déjà, montraient de belles qualités, petit à petit un groupe se constituait, puis la première équipe naquit en 1920 (Photo 1)

Elle est inscrite pour la première fois au Comité Armagnac Bigorre.
1921, l’équipe se structure et participe activement au championnat régional patronné par les Comités (Photo 2)

1922, le LSC est finaliste du championnat Armagnac Bigorre, et seulement battue par Aire sur l’Adour  la même année.(Photo 3)

2 lE lsc s'endort... 17ans

Au cours de la saison 1925, le LSC affronte Bordères sur l’Echez, le match se déroule normalement, jusqu’à ce qu’une décision (très contestable !) de l’arbitre n’est pas du goût de Dezangles qui envoie le reféré au tapis pour le compte ! KO, arrêt de la rencontre . Le solide pilier n’est pas dénoncé par ses copains…et le club est radié du comité.(Photo 4) Peut être est né là, le formidable esprit de corps du futur grand LSC ?

Le club s’endort pendant 17 longues années, certains joueurs arrêtent, mais d’autres vont faire le bonheur de quelques clubs voisins en signant (déjà !) les premières mutations.
Pendant ce long sommeil, et en dehors de toute structure officielle, les jeunes des deux villages s’adonnent au foot-ball et constituent une équipe dont on n’a pas de traces, si ce n’est une photo (Photo 5).

Les plus anciens, eux, créent une équipe vétérans, qui fait petit à petit revivre le rugby dans la vallée !( Photo 6)