Le Lombez -Samatan Club, club de rugby chargé d'histoire, vous accueille sur son site.

Le groupe séniors évolue en fédérale 2 . Fort d'une école de rugby dynamique et conviviale, d'un pôle jeune performant et d'une équipe cadettes compétitive, le club compte aujourd'hui un peu plus de 300 licenciés.

Venez découvrir sur ces pages la vie du LSC.  


Actualités :

Les Mul'Arts réunissent les anciens du LSC :

 

Depuis peu, de nombreux anciens joueurs du LSC se réunissent tous les vendredis soirs à partir de 19h45 au stade Pierre Brocas de Samatan. À travers de matchs à toucher, les anciens se retrouvent pour un moment de partage et de convivialité. Un moyen pour eux de tâter la balle ovale sans faire face à la compétition. Même si la plupart des participants ont plus de 35 ans, ce concept reste ouvert à tous ceux qui voudraient y participer (à condition d'avoir une licence FFR). Super initiative de la part des Mul'Arts qui prouvent que le rugby, même s'il est à toucher, est fait pour tous les âges !

 


Alain Laguens : Il faut élargir la base

                                      L' interview d'Alain LAGUENS....

 

Alain Laguens est une des figures du LSC. Ancien président, il est un des éducateurs les plus chevronnés du club saviste avec trois titres en Reichel B, Crabos B et Balandrade. Ce passionné continue toujours à faire vivre le rugby auprès des jeunes. Il le fait découvrir chez les moins de 7 ans depuis 2003. Et quoi de plus normal de transmettre un savoir pour cet ancien instituteur ? Avec des jeunes du LSC qui réussissent à l'international, comme Gaby Lacroix ou Mathis Lebel, et d'autres qui font briller les couleurs du LSC sous d'autres cieux, ils sont l'ADN de la philosophie de formation du LSC. Au démarrage d'une nouvelle saison, il fait un état des lieux chez les jeunes du LSC.

Comme un peu partout dans les écoles de rugby hexagonales, il y a une baisse au niveau effectif. Au LSC aussi. Pourquoi ?

La baisse au niveau des effectifs au LSC ne commence qu'à 14 ans, à la fin du collège et se poursuit en cadets et en juniors. À cet âge, d'autres ouvertures sportives favorisent la tentation d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte. Les meilleurs sont tentés par les chimères de promesses tarifées et ne sont plus là pour motiver le groupe à persévérer dans l'effort et prendre du plaisir à gagner. Au collège, il y a 50 garçons par année d'âge pour tous les sports et on est dans l'obligation de s'associer avec d'autres clubs.

La transmission de générations en générations du rugby au LSC continue-t-elle à se faire ?

Je vois avec plaisir les joueurs du LSC et d'ailleurs, amener leurs enfants chez les moins de 6 ans et devenir coéducateurs. Il existe encore une mémoire collective à maintenir et à développer car le temps qui passe gomme l'identité si on ne l'entretient pas régulièrement par la convivialité et l'éducation sportive non élitiste.

Quels regards ont les enfants sur les plus grands et leur équipe de seniors ?

Peu d'enfants viennent aux matches. La journée en «rouge et blanc» que nous organisons chaque année à l'occasion d'un match de championnat est un moment important d'intégration et d'identification au club pour tous les jeunes joueurs et leurs parents. Le rêve d'un jour : jouer avec les seniors existe, mais il est difficile de le rallumer tout au long de l'année. Le découpage en pôle (école de rugby, jeunes, seniors) ne favorise pas la continuité entre générations de joueurs, d'éducateurs, d'entraîneurs, et génère de l'individualisme.

Quel avenir pour le LSC ? Pour ses jeunes, ses équipes seniors ?

S'il faut maintenir un groupe senior performant, vitrine du club, on doit élargir encore plus la base de la pyramide des âges et faire un effort particulier pour les cadets et juniors, âge des doutes, des ambitions au moindre effort. On ne doit pas oublier le rôle primordial des éducateurs et entraîneurs locaux qui sont le moteur du club. Et il semble que les nouveaux projets à réaliser vont dans le bon sens pour l'équilibre sportif du pôle jeunes, antichambre du groupe seniors.

Recueilli par E.D.

              La vie du Club.......

                                 en quelques images...


                                  REPAS d'avant match

                                  LSC contre L'ISLE-JOURDAIN

      Plus de 500 repas préparés et servis par des bénévoles!!!

                         Un très grand bravo!!!!


                LE LSC RELANCE SON POLE                                                          Pôle     JEUNES

 

Un projet d’accompagnement des jeunes a été mis en place afin d’aider les jeunes du LSC et ses formateurs pour mener à bien l’épanouissement du Club.

L’avenir appartient à la jeunesse et le LSC le sait bien, c’est pour cela qu’un pôle des moins de 16 ans, moins de 18 ans est mis en place afin de pouvoir attirer notre jeunesse vers une formation performante et bien entourée.

La génération 89 va mettre en place des dispositions adéquates pour faire évoluer les jeunes avec toutes leurs attentes.

Des journées portes ouvertes vont être créées pour attirer des copains qui voudront bien évoluer au sein du LSC qui est bien installé en Fédérale 1, et qui, grâce à eux, il évoluera encore longtemps en élite amateur.



Mobilisation au sein du club pour les jeunes

Rugby XV - Amateurs

Difficile d'assurer les transitions entre catégories, d'avoir une échelle de générations parfaitement équilibrée. Le Lombez Samatan Club n'est pas épargné par ce phénomène. C'est la génération 2000-2001 qui connaît une défaillance côté effectif. «Le LSC a besoin que tous soient impliqués, pour rencontrer des jeunes qui ont envie de jouer et progresser dans ce club très performant», insiste Mariano Salazar. Une cellule Pôle-Jeunes a été mise en place pour les Cadets et Juniors qui seront dorlotés par des coaches. Le préparateur physique des seniors de 2016 prépare les jeunes cette année dès la reprise de la saison. Un stage rugby-canoé est prévu par le staff le week-end du 9 septembre. «Côté encadrants, nous allons nous appuyer sur des gens d'expérience avec pour les entraîneurs juniors avec devant Laurent Manavit, et derrière Benoît Argentin. Pour les cadets il y aura Jean-Philippe Moures pour les 3/4 et on attend une réponse d'un autre pour les avants. En attendant je prendrais les rênes devant avec Yoan Marty qui tient le même rôle chez les seniors». Le reste de l'équipe dirigeante sera complété par David Normand pour l'administratif et les soigneurs seront Christian Tardy et Thierry Sansas.

Les entraînements débuteront le 18 août prochain à 19 heures au stade de Lombez. Renseignements : 05 62 62 30 93, 06 73 46 41 99, ou 06 73 57 46 47.