Le Lombez Samatan Club, club de rugby chargé d'histoire, vous accueille sur son site.

Le groupe séniors évolue en fédérale 1, l'élite du rugby amateur. Fort d'une école de rugby dynamique et conviviale, d'un pôle jeunes performant, le club compte aujourd'hui 450 licenciés.

Venez découvrir sur ces pages la vie du LSC.

  

Actualités

Lombez-Samatan mal récompensé

Fédérale 1 - Lombez-Samatan-Blagnac. 3-24

 

Sur les bords de la Save on savait bien que ce premier rendez vous du championnat serait difficile face à un des très gros de la poule qui, par son recrutement et son organisation, fait penser aux ogres de la Fédérale 1 auxquels le LSC a déjà été confronté : Rouen Nevers, FCAG… D'autant plus que le club saviste n'affiche pas, en ce moment, la meilleur forme au niveau effectif. Un exemple, c'est une première ligne inédite qui a débuté la rencontre.

De fait, les choses n'ont pas été simples dès le début. La pénalité, même si elle a été ratée, de Ducousso, quasiment à la première minute, assombrissait encore plus le tableau. Un quart d'heure plus tard, malgré une bonne réaction locale, l'impeccable ouvreur blagnacais est parvenu à ses fins depuis les 30 mètres. Le sens de la marque ne changera pas, et pour cause, dominateur devant, royaux en touche, bien organisés derrière, défensivement et jeu en main, les blagnacais ont dominé le reste de la partie malgré de très belles séances très propres du LSC qui a montré là, un potentiel interressant bien que écrasé par le supériorité des visiteurs.

À la suite d'une mêlée où, pourtant ils ont été bousculés par le LSC, les Haut et garonnais, ont organisé leur jeu via les centres et c'est l'ailier Daurabedin, qui s'est chargé de la conclusion. 0 à 10 avec la transformation. Les choses étaient décidément très mal engagées pour le LSC à cette 21e minute. Par la suite, les Gersois ont fait preuve d'une meilleure réussite dans leurs initiative, mais face à une défense en béton rien n'est passé. Seule maigre récompense, une pénalité de Yohan Bensalla juste avant la mi temps.

L'entame de la seconde période a été déterminante pour la victoire de Blagnac. Avec bien en vue, l'ailier Ochoa, qui a été de tous les bons coups. Suite à un point de fixation, sur le bord gauche de la touche, Gaignard une des centre visiteur, prend la poudre d'escampette pour inscrire le deuxième essai du BSCR à la 44e. Quatre minutes plus tard, c'est, à nouveau Daurabedin, avec une pénalité rapidement jouée pour une faute au sol gersoise, qui prend l'intervalle et s'impose dans l'embut du LSC. 3 à 24, la messe était dite, le bonus offensif engrangé pour les poulains de Christophe Deylaud. Rien ne changera.

Pourtant le LSC, qui n'avait plus rien à perdre, à beaucoup joué, beaucoup tenté, crânement, comme il sait le faire. Il a forcé la mêlée blagnacaise à s'interroger sur son statut de possible meilleure mêlée de la poule, Florian Bertrand a eu beau multiplier les initiatives, et ses coéquipier redoubler de vaillance rien n'y a fait. La réussite a cruellement manqué à un LSC qui méritait quelque chose de mieux, ceci, bien entendu malgré la grosse domination d'une équipe de Blagnac souvent maladroite. Cependant, elle n'a pas volé une victoire un peu lourde pour les locaux.

Néanmoins il se dégage tout de même pas mal de positif pour le club saviste, dans lequel on retiendra que l'effectif, malgré les nombreuses absences, tient la route, que la mêlée est à la hauteur de la division, mais surtout que l'esprit du LSC, dans la combativité et la vaillance, est toujours aussi présent, à confirmer à Saint Sulpice samedi prochain.


Lombez-Samatan 3 blagnac 24

MT : 3 à 10 Pour Blagnac.. Arbitres M Chiodi, assisté de MM Grellety et Esclavard (Périgord Agenais)

Pour Lombez Samatan Club 1 P Bensalla (37)

Lombez-Samatan Dilhan, Pedussaud, Baron, L.Suderie, Cans, 10 Cortes 9 Bensalla, Bertrand, Salis, R.Pérez, Sicard, Renaud, Giorgadzé, Raynier, Marris. Entrés en cours de jeu : Janicot, Lavigne, Dachary, Lopez, Revel, R.Roumiguié, Delbos, Bellier

Pour Blagnac Sporting Club Rugby 3 E Daurabedin (21, 48) Gaignard (44) 3 T (21, 44 et 48), 1 P (17) Ducousso

Blagnac Daurabedin, Gaignard, Delibes, Tolofua, Ochoa, 10 Ducousso, 9 Pagès, Vachon, Van Blerk, Medves, Fono, Mignonat, Pointud, Piffero, Rocca.

Entrés en cours de jeu : Martin, Carvalho, Banière, Evrard, Boissinot, Augustin, Laguerre, Biscioni

Carton jaune : Fono (54).


Olivier Argentin : «Ils ont fait honneur au maillot»

 

Nicolas Dilhan (Arrière du LSC) «On est tombés sur une grosse équipe qui joue tout le temps en avançant. En première mi-temps on a eu un peu de réussite, en 2e on prend deux essais quasiment sur nos temps forts, le match était plié en plus Sudérie et Baron sortent sur blessure. La satisfaction c'est que face à cette grosse cylindrée on n'a rien lâché. Maintenant, on doit faire un gros match à Saint Sulpice, dimanche.»

Olivier Argentin, (manager du LSC) : «On savait qu'on allait recevoir du lourd et on n'a pas été déçus. On rivalise, on réussit à rectifier le tir au bout de 20 minutes. Mais face à une équipe qui domine de la sorte devant c'est toujours très compliqué. On peut retirer de ce match, le courage des garçons qui ont fait honneur au maillot et c'était indispensable. On savait que recevoir un des plus gros de la poule après avoir été exempt allait être difficile, ça l'a été. Nous sommes sur un temps faible à nous de réagir et de faire preuve de caractère.»

Romain Fuertès (co entraîneur de Blagnac :) : «Tout d'abord nous sommes très contents de la victoire. Nous sommes allés la chercher grâce à un gros travail de conquête, tout n'a pas été parfait mais, nous avons maîtrisé ce match. Maintenant nous sommes exempts, avant trois déplacements en quatre journées. C'était important pour la confiance de prendre des points en ce début de saison. Prochain match ce sera à Saint Sulpice, où nous serons attendus là aussi et où nous devrons donner encore le meilleur.»

Du mieux pour le LSC

Rugby XV - Amateurs

 

«On a moins mal à la tête que dimanche face à Fleurance», c'est le constat lapidaire dressé par Alexandre Breuils, l'entraîneur du Lombez-Samatan-Club (le plus jeune entraîneur de Fédérale 1), de retour de Tyrosse. Il poursuit : «La copie que nous avons rendue a été bien mieux que celle de Fleurance, même si on n'a pas retrouvé, structurellement parlant, la défense dont on a besoin. On a tout de même retrouvé la pugnacité qui nous ressemble, nous avons su être un peu “pénibles” comme nous savons le faire. Après, nous avons retrouvé un certain réalisme, puisque nous menions à la 35e 14 à 0 suite à deux essais très bien construits. Par la suite, nous prenons trois essais en 5 minutes dans lesquels il faut voir le manque de concentration. En seconde mi-temps on a le même état d'esprit. On prend trois essais mais nous avons montré de bonnes choses offensivement parlant. Nous avons complètement déraillé en touche, ce qui nous a empêché de réduire le score tel qu'on aurait pu l'espérer.»

Le LSC s'est donc en partie rassuré face, il faut le rappeler, à une des grosses équipes de la poule, une formation très joueuse ancrée dans cette catégorie depuis longtemps. Malgré le score fleuve, les Savistes sont un peu plus optimistes que la semaine dernière. D'autant plus qu'il y a tout de même de belles satisfactions avec des jeunes qui ont compris comment se mettre sur le chemin pour obtenir le niveau que l'on attend d'eux. Ces jeunes ont rendu de meilleures copies que le week-end dernier, avec toute la progression, surtout au niveau gestion, que l'on peut attendre d'eux. Il ne faut pas oublier que l'équipe du LSC, ce samedi à Tyrosse, était loin d'être complète du fait d'une infirmerie bien garnie (une dizaine de joueurs cadres au total), mais aussi des absences. Reste que le début du championnat à Blagnac en nocturne dans quinze jours va vite arriver. Ce week-end de repos forcé va permettre au LSC de récupérer quelques joueurs blessés. Mais il n'empêche que le début de saison va être compliqué. Le LSC a prouvé, dans son passé, notamment grâce à son esprit, qu'il est capable de retourner bien des situations.

Le LSC se reprend à Tyrosse

Rugby XV - Amateurs

 

En ce premier samedi de septembre, le LSC se déplaçait chez les amis de Tyrosse où le président Laclau et ses joueurs ont tout fait pour que la réception fasse honneur au rugby. Le LSC comptait toujours de nombreux blessés ou absents (Sicard, Bertrand, Moulis, Soulisse, Bensallah) mais c'était l'occasion de lancer une fois de plus les jeunes dans le grand bain. La première mi-temps fut très équilibrée avec un 17-14 à son issue, ponctuée de deux essais de Lavigne suite à une relance bien menée, puis un autre de Léo Suderie après une combinaison avec Cortes et Dilhan. La deuxième mi-temps vit l'entrée en jeu de la jeune armada du LSC avec les Dardenne, Rançon, Rousse, Dinnat, qui rejoignaient les Damiot, Lopez ou autre Raynier. Tyrosse marqua 3 essais sur ce second acte, à des jeunes qui ont su bien résister. Le planchot donnait 31-14 à la fin de la rencontre.

De ce match sérieux et animé on retiendra la confirmation d'une bonne mêlée, les quatre piliers ayant clairement dominé leurs adversaires, appuyés par un jeune talonneur en progrès, Alexandre Raynier. Ce fut aussi l'occasion de retrouver la défense agressive du LSC avec le retour des spécialistes au poste, même si les frères Roumiguié furent peu utilisés. L'équipe, à n'en pas douter, saura bâtir à partir de ces deux fondamentaux retrouvés de la mêlée et de la défense. Le point à travailler encore restera la touche et la conservation du ballon à la retombée, mais le challenge est à la portée des joueurs.

Les coaches sont là et apporteront les corrections nécessaires dans les 15 jours restant avant le début du championnat. Les Espoirs doivent également se resserrer pour commencer leur compétition à la fin du mois dans les meilleures conditions. En attendant Blagnac pour la I et Auch pour les Espoirs le samedi 16 septembre à Samatan, tous les supporters sont invités à se munir de leur carte d'abonnement (permanence sur le marché le lundi, jour de marché à Samatan).

 

Dernière ligne test pour le Lombez Samatan club

 

Rugby XV - Amateurs

 

Match amical : Tyrosse (fed1) contre Lombez Samatan club (fed1) samedi à 19heures.

Afin de préparer sa première journée de championnat, le Lombez samanta club (LSC) vont faire un bon déplacement dans les Landes afin d'y retrouver Tyrrosse qu'ils avaient dans la poule l'année dernière. Ils avaient battu cette équipe, au mois d'octobre sur le score de 18 à 13 alors qu'ils étaient en plein doute. Un résultat qui avait changé, sans nul doute le destin des Gersois.

Une semaine après avoir perdu à domicile face à une formation de Fleurance largement surdimensionnée pour sa catégorie, le Lombez Samatan club continue ainsi sa préparation. Et, le temps presse car c'est dans seulement 15 jours que le championnat débutera pour les savistes, exempt lors de la première journée. Qui plus est les hommes d'Olivier Argentin et Alexandre Breuils débuteront chez l'un des logique favoris de la poule : Blagnac.

C'est donc chez l'une des référence de la fédérale une, une «poutre» de cette catégorie selon Alexandre Breuils, que le LSC va faire son dernier galop d'essai. Les Landais, dont la réputation n'est plus à faire, savent developper du jeu et constituent un adversaire de choix pour des Savistes en mal de repaire et qui ne sont pas épargnés dans leur préparation. En effet, dans leurs rangs ils comptent déjà pléthore de blessés parmi lesquels, Soulisse (épaule), Lauvernet, Moulis, Nonnon, Salvat et d'autre. Ces blessés ajoutés au absents, font que le porte couleur du Gers en fédérale une, a beaucoup de mal à effectuer une préparation sereine. «Ce sera la dernière scéance de rattrapage avanr Blagnac, nous allons voir si nous sommes capables de nous remettre de la gifle morale que nous avon s reçu la semaine dernière face à Fleurance, dit Alexandre Breuile et le co entraineur du LSC de continuer, on y va avec une ribambelle de blessés, et ça ne va pas être facile pour nous car, Tyrosse affiche une belle forme, ils ont mis plus de trente point à Bergerac lors de leur dernier match de préparation. C'est dire si les types sont «gaillards». On va se tester sur la conquête et pour

parfaire les points positifs de samedi dernier que l'on a vu en première mi temps : l'animation, la touche, de belles séquences défensives. Dommage que nous ayons raté le début de la seconde en manquant surtout de concentration. Nous avons encore beaucoup de qualité à faire valoir comme les joueurs qui se sont illustrés sameid dernier, comme Marisse, Raignier entre autre qui nous ont donné satisfaction. Nous allons aussi tester des joueurs comme Damiot en N°8.»

Quoi qu'il en soit le LSC ne fera pas ce déplacement la fleur au fusil mais dans l'intention de préparer au mieux son échéance de rentrée.

Rentrée de l'école de rugby

Rugby XV - Amateurs

 

C'est la rentrée aussi pour l'école de rugby du Lombez Samatan club samedi à 14 heures au stade Pierre-Brocas. Rentrée sans Christophe Lafforgue, le directeur sportif, après dix années qu'il a donné avec passion pour l'apprentissage du rugby au LSC. Jérôme Théodolin le remplace, aidé par Christophe Pigozzo.

L'école de rugby du LSC va mobiliser 31 éducateurs pour cette reprise. Les enfants de 4 à 14 ans seront accueillis, avec une prolongation d'un an pour les filles (licence : 80 € pour l'année, les chaussettes, le short et d'autres petits avantages sont offerts par le club). Cette année l'équipe d'éducateur espère que le club renouera le partenariat avec le collège François de Belleforest, qui a permis d'écrire de très belles pages sportives et pour le collège et pour le club.

Les entraînements ont lieu les samedi à 14 heures à Samatan et le mercredi à 17 h 30, les moins de 6 ne s'entraînant que le samedi.

Renseignements et inscriptions auprès de Jean Claude Carde au 06 32 66 50 38 ou bien au 05 62 62 56 65 et Alain Lagens 05 61 98 36 27

Rugby : le LSC a subi la loi de Fleurance

Rugby XV - Amateurs

 

Sur les bords de la Save, Fleurance (l'ASF) a énormément pesé sur le jeu tout au long de la partie contre le Lombez-Samatan-Club (LSC). On a vu dès le coup d'envoi que rien ne serait simple pour les locaux savistes. Et, au fil des minutes, rien n'est venu rassurer le staff du LSC. Très bien organisés, les visiteurs ont su porter de nombreuses estocades à la défense saviste. Largement supérieurs à leurs hôtes en touche, les Lomagnols se sont souvent installés dans le camp du LSC, qui a résisté en défense. Au fil du temps, la physionomie de la rencontre n'a pas évolué. A la 26e minute, sur un coup franc rapidement joué à la main, Alexandre Baron inscrivait les 5 points de Lombez-Samatan. Rien ensuite. Son équipe s'est montrée particulièrement maladroite et les fautes de main ont été légion côté saviste, le côté brouillon des locaux prédominant tout au long de la partie. A la reprise, l'ASF récupère un bon ballon, un coup de pied à suivre bien suivi par Eberlan permet à son équipe de passer devant au score. Cinq minutes plus tard, le centre fleurantin, le n.8 Richard Mungututia, avec la complicité de son n.9 Hueber, perce plein champ, un point de fixation et Minelli berne tout le monde pour aller entre les poteaux. La suite a été tout autant difficile pour le LSC, malgré sa supériorité en mêlée ordonnée, les hommes d'Olivier Argentin encaissant deux nouveaux essais. Une victoire assez logique mais inquiétante pour le LSC. Quant aux Fleurantins, ils s'annoncent déjà comme l'un des favoris de leur poule.

Un derby pour l'ouverture amicale de la saison

Fédérale 1

 

Le premier rendez-vous du Rugby Gersois, ce sera ce samedi, et du côté de la vallée de la Save ce sera, assurément un grand moment, puisque Lombez Samatan recevra le Voisin de l'Isle Jourdain, pour une joute amicale qui n'en restera pas moins un derby et quel derby.

Depuis de nombreuses saisons les deux clubs ont appris à se respecter à beaucoup partager, notamment des équipes de jeunes et prochainement, cette année, une équipe de féminine qui verra le jour sous la bannière, entre autres, des deux clubs savistes.

Alors bien sûr ce sera un premier galop d'essai pour une saison qui s'annonce tout aussi prometteuse en amont et en aval de Cazaux Savès (géographiquement le village est entre les deux clubs) et elle sera prise autant au sérieux d'un côté comme de l'autre. La fierté des deux clubs, et celle des joueurs, celle du maillot des clochers vont donner à cette rencontre de gala une atmosphère bien particulière qui devrait donner un bon spectacle rugbystique, avant de se terminer à la buvette et si quelques cœurs basques ou béarnais viennent désinhiber les cousins gascons, ça devrait même se terminer en chanson.

Mais pour l'heure le côté sportif et sérieux va prendre le dessus. Au LSC on a jamais pris de haut l'équipe lisloise, bien au contraire c'est bien pour cela qu'il y a deux ans, le pensionnaire de fédérale 1 avait mis les bons moyens pour s'imposer par deux fois, en 8e de finale de fédérale 1, et obtenir sa place au niveau actuel. Car l'USL est capable d'élever son niveau face aux beaux défis. «L'Isle jourdain est une très belle équipe de fédérale 2, assure Olivier Argentin. Elle joue la qualification chaque année. Pour nous cette rencontre est une très bonne reprise. En plus ce sera la fête du village de Lombez, on a l'intention aussi que ce soit la fête du rugby, la fête du rugby du Gers. Nous avons envie de montrer notre intention de rester en fédérale une, de pratiquer un beau jeu et, pour ce match, on sait très bien que nous allons y être aidés par les lislois. Pour nous, ce sera aussi l'occasion d'essayer les jeunes et les nouveaux, de donner du temps de jeu à tout le monde afin que tous puissent s'exprimer.» Le club pourra aussi montrer les «petits» Bélascains intégrés au groupe seniors et qui donnent entière satisfaction, notamment par leur état d'esprit. «On leur avait dit de venir, qu'on allait s'occuper d'eux et nous avons un excellent retour de leur part. C'était important car ces jeunes, la formation, font partie intégrante de l'ADN du club. Ce match sera une première, nous repartons de zéro pour cette grosse revue d'effectif face à un adversaire de qualité.»

 

Match samedi 19 août à 19 h 30 à Lombez. Lever de rideau par les équipes B à partir de 18 heures.

Mobilisation au sein du club pour les jeunes

Rugby XV - Amateurs

Difficile d'assurer les transitions entre catégories, d'avoir une échelle de générations parfaitement équilibrée. Le Lombez Samatan Club n'est pas épargné par ce phénomène. C'est la génération 2000-2001 qui connaît une défaillance côté effectif. «Le LSC a besoin que tous soient impliqués, pour rencontrer des jeunes qui ont envie de jouer et progresser dans ce club très performant», insiste Mariano Salazar. Une cellule Pôle-Jeunes a été mise en place pour les Cadets et Juniors qui seront dorlotés par des coaches. Le préparateur physique des seniors de 2016 prépare les jeunes cette année dès la reprise de la saison. Un stage rugby-canoé est prévu par le staff le week-end du 9 septembre. «Côté encadrants, nous allons nous appuyer sur des gens d'expérience avec pour les entraîneurs juniors avec devant Laurent Manavit, et derrière Benoît Argentin. Pour les cadets il y aura Jean-Philippe Moures pour les 3/4 et on attend une réponse d'un autre pour les avants. En attendant je prendrais les rênes devant avec Yoan Marty qui tient le même rôle chez les seniors». Le reste de l'équipe dirigeante sera complété par David Normand pour l'administratif et les soigneurs seront Christian Tardy et Thierry Sansas.

Les entraînements débuteront le 18 août prochain à 19 heures au stade de Lombez. Renseignements : 05 62 62 30 93, 06 73 46 41 99, ou 06 73 57 46 47.

Le LSC débutera à domicile

Fédérale 1

Versé dans une poule de 11 clubs, Lombez-Samatan, exempt de la 1re journée, devra patienter jusqu'au 17 septembre pour débuter la saison en recevant Blagnac.

Plus que jamais les regards se tourneront vers Lombez-Samatan pour cet exercice 2017-2018. Le club cher à René et Eric Daubriac sera la formation qui évoluera au plus haut niveau. Les «rouge et blanc» seront les porte-étendards du rugby gersois. Une charge dévolue jusqu'alors au FCAG avant les tristes épisodes que nous connaissons. Les «rouge et blanc» auront à cœur de porter haut leurs couleurs. Une manière encore de prouver que sa place n'est pas usurpée à ce niveau de compétition comme il le prouve depuis deux saisons.

Lombez-Samatan profitera d'une semaine supplémentaire pour affûter ses arguments. En effet, les protégés du président Daubriac seront exempts lors de la première journée de championnat. Ils débuteront leurs joutes, le 17 septembre, avec un premier match à domicile. Et non des moindres. L'affiche face à Blagnac fera office de derby cette saison dans cette poule 3. Les «rouge et blanc» auront à cœur de lancer idéalement leur parcours pour s'affirmer plus que jamais comme désormais le club n. 1 dans le Gers. L'opposition face à Bagnères promet aussi son lot émotionnel. En une semaine, au mois de novembre puis fin mars, les Gersois se mesureront à deux clubs dordognots, Bergerac et Ribérac. Ce qui ne sera pas non plus une mince affaire.

Autre avantage et non des moindres, le LSC aura la chance de disputer deux de ses trois dernières rencontres de championnat dans son antre du stade Paul-Vignaux de Lombez.


Le calendrier de la poule 3

Versé dans la poule 3 du championnat de France Fédérale 1 trophée Jean-Prat, le LSC sera exempt de la 1re journée. Les joueurs de la Save débuteront le championnat le 17 septembre en recevant Blagnac.

1re journée (A : 10/09 et R : 14/01) : Lombez-Samatan exempt.2e journée (A : 17/09 et R : 22/01) : Lombez-Samatan-Blagnac.

3e journée (A : 24/09 et R : 28/01) : Saint-Sulpice- Lombez-Samatan.

4e journée (A : 8/10 et R : 11/02) : Lombez-Samatan-Avenir Valencien.

5e journée (A : 15/10 et R : 18/02) : Rodez- Lombez-Samatan.

6e journée (A : 22/10 et R : 4/03) : Lombez-Samatan-Bagnères.

7e journée (A : 29/10 et R : 11/03) : Graulhet- Lombez-Samatan.8e journée (A : 12/11 et R : 25/03) : Lombez-Samatan-Trélissac.

9e journée (A : 19/11 et R : 1/04) : Bergerac-Lombez-Samatan.

10e journée (A : 26/11 et R : 8/04) : Lombez-Samatan-Castanet.

11e journée (A : 10/12 et R : 29/04) : Lavaur-Lombez-Samatan.

Le LSC veut s'ancrer en Fédérale 1

Lombez Samatan Club - Vie des clubs. Le club n.1 du rugby gersois a tenu son AG samedi à Lombez.

 

Le samedi 1er juillet à la salle de la Ramondère de Lombez s'est tenu l'AG annuelle du Lombez-Samatan-Club. Eric Daubriac, coprésident, dressa le rapport moral en insistant sur la stabilité et la continuité de la politique du club avec le projet de faire perdurer l'aventure en Fédérale 1. Dans une division où les crises financières de nombreux clubs sont sanctionnées de façon temporaire ou plus définitive, le LSC présente des comptes équilibrés grâce à une commission des finances parfaitement au fait des enjeux réels et des limites du système depuis de nombreuses saisons. De la même façon, cette forme de crise morale qui parcourt les clubs de l'Ovalie avec de moins en moins de bénévoles éducateurs ou dirigeants épargne pour l'instant le LSC, grâce à un travail de tous les instants d'une quarantaine de dirigeants et d'anciens présents au soutien.

Même chose pour tous les éducateurs qui ne comptent pas leur temps pour encadrer ou se former et obtenir leurs diplômes fédéraux. Il fit ensuite le point sur les partenariats en cours, celui du Stade Toulousain pour le bénéfice de l'école de rugby ou des structures seniors, celui de Cazères-Le Fousseret qui sera mis en sommeil la saison à venir suite aux besoins respectifs des deux clubs pour leurs équipes seniors, celui ancien de L'Isle-en-Dodon pour l'école de rugby ou encore celui renaissant de L'Isle-Jourdain où des discussions sont en cours pour les féminines ; enfin, celui de Gers Ovalie, réunion de partenaires économiques du rugby gersois qui réunit les principaux clubs de fédérale. Un point fut fait également sur les élections à la FFR qui amènent des mutations sportives et réglementaires dont il faut savoir tenir compte, voire les anticiper. Mais c'est surtout le LSC, vainqueur du challenge Rugby passion sur toute la Fédérale 1, qui doit nous réjouir, récompensant le plus bel accueil dans le meilleur fair-play, ce qui fait chaud aux cœurs de tous les rugbyphiles d'ici.


Olivier Argentin veut etoffer son staff

Olivier Argentin expliqua calmement qu'il avait réussi sa saison dans une très bonne ambiance, qu'il allait renforcer son staff pour donner plus de contenu aux joueurs, et se félicita d'une bonne stabilité de l'effectif senior dans son ensemble. Il insista également sur les jeunes du club désireux de monter en Espoirs qui seront intégrés pour les faire progresser. A la suite, Pierre-Henry Deauze pour les cadets, juniors et féminines, Jean-Claude Carde pour l'école de rugby à nouveau labellisée firent le bilan de leurs catégories jusqu'aux lutins de l'inusable Alain Laguens qui se portent eux aussi très bien. René Daubriac rappela la rigueur nécessaire et tout le travail effectué. Enfin, l'hôte du jour, le maire de Lombez Jean-Pierre Cot clôtura sur une note très positive cette assemblée générale avec un enthousiasme communicatif qui sied parfaitement à l'état d'esprit de ce club.

Le LSC étoffe le staff des seniors

Rugby XV - Amateurs

 

La saison a été très positive avec une 6e place bien méritée et une place qualificative loupée de peu dans un match très emballé contre Saint-Jean-de-Luz. La progression fut nette par rapport à la première saison en fédérale 1 ; pour preuve, les points glanés à l'extérieur comme le jeu plus osé et plus complet. Pour la nationale B, la saison a été plus compliquée que l'année passée mais on savait aussi au club que l'on ne reproduit ce type d'exploit (demi-finale du championnat de France) que très rarement. La fin de saison a été tout de même porteuse d'espoir pour un groupe en devenir. Aussi, personne ne sera surpris de voir qu'Olivier Argentin reste aux manettes une année de plus avec le souhait de retoucher avec précision son staff mais sans aucune révolution. Le manager conserve auprès de lui Yohan Marty, sans qui la mêlée du LSC ne serait pas ce qu'elle est, et s'adjoint pour le jeu d'avants les services d'Alexandre Breuils. Pour les espoirs, Laurent Delassus, l'éducateur proche des jeunes, est de retour et Diego Garcia, qui s'est préparé à l'exercice, le rejoint pour le jeu d'avants. Là aussi, Olivier Argentin a fait du local et du sérieux. Le nouveau format de cette compétition autonome, baptisée espoirs de fédérale 1, oblige à une forte ossature de joueurs de moins de 23 ans : cette saison, tous les joueurs nés entre 1994 et 1999, quel que soit le mois de naissance, seront considérés comme moins de 23 ans. La feuille de match comportera au maximum 8 joueurs de plus de 23 ans, 4 devant et 4 derrière, avec un seul joueur de première ligne de plus de 23 ans sur le terrain. Derrière une règle apparemment complexe se cache la volonté sur toute la fédérale 1 de faire jouer les jeunes au maximum via cette catégorie espoirs, suite logique des Belascain. Un nouveau venu également à la préparation physique, Guillaume Lhor, du FCAG, qui apportera son expérience, en lien avec Aurélien Scribot, qui assure la cohérence des soins et la prévention des blessures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE LSC RELANCE SON POLE JEUNES

 

Un projet d’accompagnement des jeunes a été mis en place afin d’aider les jeunes du LSC et ses formateurs pour mener à bien l’épanouissement du Club.

L’avenir appartient à la jeunesse et le LSC le sait bien, c’est pour cela qu’un pôle des moins de 16 ans, moins de 18 ans est mis en place afin de pouvoir attirer notre jeunesse vers une formation performante et bien entourée.

La génération 89 va mettre en place des dispositions adéquates pour faire évoluer les jeunes avec toutes leurs attentes.

Des journées portes ouvertes vont être créées pour attirer des copains qui voudront bien évoluer au sein du LSC qui est bien installé en Fédérale 1, et qui, grâce à eux, il évoluera encore longtemps en élite amateur.

 

«Gaby» Lacroix file chez les Bleus

Tournoi des VI Nations


La nouvelle a fait du bruit et du bien à Samatan et à Auch. A 24 ans, l'ailier du Stade rochelais, Gabriel Lacroix, a été appelé par Guy Novès pour rejoindre le groupe France qui doit affronter l'Ecosse, dimanche à Paris, en remplacement de Yann David, indisponible pour au moins quinze jours en raison d'une lésion musculaire.

La convocation de celui qui a fait ses premières classes à l'école de rugby du Lombez-Samatan-Club avant de rejoindre le Stade Toulousain en cadet puis le FC Auch en première année Crabos (moins de 18 ans), prouve la qualité de la formation gasconne. «C'est une fierté de voir ce petit Gersois réaliser le rêve de tout gamin qui joue au rugby. Je suis persuadé qu'il saura se montrer à la hauteur de tous les espoirs qu'on place en lui», s'enthousiasme le directeur du centre de formation du FCAG, Julien Sarraute, qui avait tout fait, à l'époque, pour faire venir le prodige dans le club de la préfecture, avant que ce dernier ne suive Henry Broncan à Albi puis rejoigne La Rochelle pour se révéler aux yeux du grand public.

Avec un physique devenu atypique au plus haut niveau (1,71 m, 80 kg), Gabriel Lacroix défie tous les standards modernes grâce à son talent et son tempérament. Et ce n'est pas Grégory Patat, ancien capitaine et entraîneur auscitain, aujourd'hui en charge des espoirs et des avants du centre de formation du Stade Rochelais, qui dira le contraire : «Gaby, c'est un joueur très disponible sur le terrain. Malgré son physique, il casse les placages. Il est dans l'avancée en permanence. Très fort dans le -un contre un-. Il se propose beaucoup et compense par une pointe de vitesse énorme. Il sait très bien jouer les -plus un- derrière le porteur, en se projetant dans les intervalles avec une grande efficacité».

Ces qualités n'auront donc pas échappé à l'œil du sélectionneur qui n'opérera pas beaucoup de changement pour le rendez-vous du Stade de France, après la bonne prestation des Tricolores à Twickenham (défaite 16-19). Gabriel Lacroix devrait être un des rares, voir le seul, à intégrer le groupe des 30 + 2 pour apporter un sang aussi neuf que gersois à l'équipe nationale.